Pourquoi avoir recours à un avocat en préjudice corporel ?


Non classé / jeudi, janvier 12th, 2012

Victimes d’accident de circulation, d’accident du travail, d’erreur médicale, d’infraction ou encore d’accidents de la vie, vous êtes confrontés à la douleur, aux soins et aux difficultés financières.

Face à vous, des assurances qui, lorsqu’elles reconnaissent leur responsabilité, n’auront de cesse de diminuer votre préjudice, vous accordant des indemnités financières très largement sous évaluée, voire ne proposent aucune indemnisation.

L’avocat spécialisé en indemnisation du préjudice corporel intervient du côté des victimes afin de défendre leur droit à indemnisation puis défendre le montant des indemnités accordées.

En effet, l’indemnisation des victimes en France repose sur le principe de réparation intégrale du dommage qui se traduit par l’idée de replacer la victime dans le même état qu’avant l’accident.

En cas de dommage matériel, cette idée est simple : le bien perdu est remplacé et l’indemnisation ne soulève pas de discussion.

En revanche, comment réparer un handicap physique, la perte d’un parent, l’apparition de troubles psychologiques ou l’amputation d’un membre ?

C’est le domaine du droit du préjudice corporel.

À défaut de redonner aux victimes ce qu’elles ont perdu, le but de l’indemnisation du préjudice corporel est :

  • d’évaluer aux mieux les préjudices physiques et psychiques subis,
  • d’observer leurs conséquences pratiques au regard de leur impact sur la vie quotidienne,
  • puis de chiffrer les indemnités financières capables de limiter au minimum l’impact d’un accident sur la vie quotidienne.

Par exemple, le responsable d’un accident doit prendre en charge financièrement le besoin d’aide des victimes pour effectuer des gestes quotidiens qui ne sont plus réalisables. Ou encore, le responsable doit payer l’achat ou l’aménagement d’un bien immobilier adapté au nouvel handicap de la victime.

Les préjudices à caractère non économique tels que les souffrances endurées, les conséquences esthétiques, l’impossibilité pour la victime de se livrer à certaines activités de loisirs ou même le préjudice sexuel, seront eux aussi réparés par des indemnités financières. Ces indemnités sont chiffrées au regard de la situation particulières de la victime, notamment son âge, et ses habitudes pré-accident.

Ainsi,  à défaut de retrouver toutes ses capacités physiques et psychiques, une victime bien assistée pourra retrouver une vie matériellement agréable lui permettant de construire de nouveaux projets mieux adaptés aux séquelles conservées.

C’est le rôle de l’avocat en préjudice corporel de défendre et d’obtenir les indemnités nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *